Accès à la nationalité danoise : le niveau de l’examen de nationalité danoise est à son summum

« La citoyenneté est quelque chose qui se mérite ». Ce sont en ses termes que la ministre de l’intégration danoise, Inger Støjberg a répondu aux questions posées sur le niveau de difficulté de l’examen de nationalité danoise.

L’examen de nationalité danoise : le plus difficile d’Europe?

Selon les dernières statistiques, seulement 31,2 % des candidats ayant passé l’examen ont pu réussir l’examen de nationalité du pays. Un bon nombre de danois de souche eux-mêmes qui ont effectué une simulation du test avouent y avoir échoué. À la question de savoir pourquoi cet examen est-il si dur, certains y voient une volonté claire de durcir l’accès à la citoyenneté de ce pays scandinave.

L’examen est composé d’un questionnaire à choix multiples et le candidat dispose de 45 minutes pour répondre à 40 questions. Il faut obtenir au moins 32 réponses correctes sur 40 pour passer au niveau suivant.

Les questions posées lors de l’examen de nationalité danoise englobent aussi bien la langue, l’histoire, la culture que les différentes connaissances générales du pays. Il nécessite une excellente connaissance, voire une connaissance très avancée du pays pour pouvoir y répondre. À titre d’exemple, voici quelques questions extraites d’un examen :

  • L’œuf de Pâques symbolise quoi ?
  • Quand a été réalisé le film danois The Olsen Gang ?
  • Que raconte l’histoire du ballet « La Sylphide » ?

En bref, cet examen nécessite une préparation minutieuse et la révision avec les annales afin de pouvoir mettre ses chances de cote.

Post a Comment

Your email is kept private. Required fields are marked *